Goji

Lycium barbarum / Gojiberry, Wolfberry

Le goji, baie de goji aussi connue sous le nom de Lycium barbarum, est un arbuste qui gagne à être utilisé dans vos aménagements comestibles. Ses baies allongées rouge-orangé à rouge vif à maturité se récoltent en fin d’été. On le cultive généralement en l’attachant à un support comme un treillis ou une clôture.

CARACTÉRISTIQUES

Type : Arbuste (petit)
Hauteur : 1.3-1.8 m
Largeur : 1.1-1.5 m
Rusticité : Zone 3-7 selon variété
Années avant fructification : 3-4 ans
Exposition : Soleil, Mi-ombre
Sol : Il préfère les sols drainés, riches et légèrement alcalins. Il tolère la sécheresse une fois établi. Cependant, en cas de sécheresse la production de fruits peut être altérée.
Propagation : Bouturage par tige, marcottage par couchage.

QUELQUES VARIÉTÉS

Goji.

    UTILISATION

    • On utilise les baies de Goji autant dans des plats salés que sucrés. En fait, on peut utiliser les baies séchées comme on le ferait pour des raisins secs : dans des biscuits, des salades ou encore un mélange montagnard. On peut utiliser les baies fraîches ou réhydratées dans des salsas, des sauces tomates, des confitures ou encore des crèmes glacées.
      Les fruits ont un goût qui ressemble un peu à un croisement entre une canneberge et une griotte. Ils sont fragiles lorsqu’ils sont bien mûrs et frais. 225
    • Le Lycium barbarum est un atout pour lutter contre l’érosion des sols.

      POLLINISATION

              PROPAGATION

              • Bouture ligneuse, aoûtée (Fin de l'hiver - Printemps) : Les boutures ligneuses proviennent de tiges dormantes et matures à la fin de l'automne, en hiver ou au début du printemps. Les plantes sont généralement complètement dormantes et ne présentent aucun signe évident de croissance active. Le bois est ferme et ne se plie pas facilement. Les boutures de bois dur sont le plus souvent utilisées pour les arbustes à feuilles caduques, mais peuvent être utilisées pour de nombreux conifères.

                Les boutures de bois ligneux se récoltent pendant la saison de dormance (mi-automne jusqu'à la fin de l'hiver) après la chute des feuilles, en évitant les périodes de grands froids (température en bas de -5°C). Le meilleur temps est juste après la chute des feuilles ou juste avant le débourrement des bourgeons au printemps.

                1. Sélectionnez des boutures de l'année, saines et vigoureuses et situé le plus près possible des racines.
                2. Évitez de récolter des boutures sur des branches trop vieilles ou trop petites.
                3. Si le bouturage se fera ultérieurement prenez le temps de mettre les boutures dans un sacs de plastique avec un linge humides à l’intérieur pour éviter leur dessèchement. Mettre les sacs de boutures a l'ombre et les manipuler avec soin. On peut aussi mettre dans une glacière pour de plus longue période tout en évitant leur contact direct avec la glace. Prenez note que plus vous bouturez rapidement meilleures sont vos chances de réussite.
                4. Prélevez une tige de 12 à 15 cm, avec au moins 3 yeux (idéalement 4), en coupant perpendiculairement en dessous d’un bourgeon.
                5. Couper au-dessus d'un bourgeon en haut, avec une coupe en pente pour évacuer l'eau et pour rappeler quelle extrémité est le haut.
                6. Retirez l’extrémité, la partie haute plus tendre.
                7. Supprimer les bourgeons de la partie souterraine
                8. Faite une entaille longue d’environ 1 à 2 cm sur un ou 2 côtés, destinée à mettre à nu les tissus internes tels que l’assise cambiale. Cette pratique réduit sensiblement les risques de pourriture dans le substrat et permet l’élimination de la sécrétion gluante qui se forme à la base. C’est aussi une manière d’accroître la surface d’où s’initient les racines.
                9. Transplanter la bouture dans un substrat aéré, léger et poreux. Le substrat doit maintenir une teneur en eau suffisante, mais sans excès.
                10. Laisser 10-12 cm entre les boutures et 15 cm entre les rangées.
                11. Arroser régulièrement les boutures. Les plants ne supportent pas la sècheresse, ne serait-ce qu'une fois (éviter la fanaison et les pourritures).
                12. Les boutures doivent être laissées en place jusqu'à l'automne en veillant à ce qu'elles ne se dessèchent pas pendant les périodes sèches de l'été. Une fois les racines formées vous pourrez les transplanter.
              • Bouture de bois tendre, bois vert (Printemps et début d'été) : La bouture sur bois tendre se pratique sur des rameaux de l’année (encore verts) juste au moment où ils commencent à durcir. Les pousses conviennent au bouturage sur bois tendre quand elles peuvent être cassées facilement en les pliant entre le pouce et l’index, et quand elles ont toujours une gradation de taille de feuille (les feuilles les plus anciennes sont mûres tandis que les nouvelles feuilles sont encore petites). Pour la plupart des arbres, cette étape se produit en mai, juin, ou juillet. Ces boutures nécessitent généralement plus d'attention et un environnement de propagation spécialisé. Les boutures de bois tendre donnent d’excellents résultats si on respecte le calendrier physiologique. La pousse de l’année ayant terminée sa croissance, il y a un début de lignification. 11
              • Division (Printemps ou automne) : Méthode de multiplication qui consiste à séparer un pied mère en fragments possédant au moins un bourgeon viable et des racines. Cette technique donnera autant de nouvelles plantes identiques à la plante mère. La division se pratique au printemps ou à l'automne. 14
              • En savoir plus sur la propagation de ce fruitier.

              Retour au menu